La Vie Culinaire

https://www.facebook.com/pages/La-Vie-Culinaire/371790969599106?ref=hl

Bistrots des grands chefs: Attrape-bobos ou piège à nigauds ?

 -Depuis maintenant plusieurs années que pullulent dans les beaux quartiers des grandes villes ces fameux “bistrots des grand chefs”, la question que l’on est en droit de se poser est de savoir si ceux-ci sont de vrais bistrots au sens noble du terme (endroit de décompression, cuisine du marché, spontanéité du cuisinier…) , ou simplement une vision boboifiée de cette partie du métier par des chefs devenus eux même des bobos et qui ne proposent donc finalement qu’une cuisine haute gastronomie à prix (plus) “raisonnable” et par la même renflouent les poches de leurs pantalons “pied de poule” déjà bien bourrés par leurs affaires en tout genres.
Ainsi donc pour les plus prolifiques, contrats de publicité, partenariats, consulting… et pour les moins bien lotis, rachats de leurs établissements (quand ceux-ci leur appartenaient) par des grands groupes agroalimentaires, ne faisant finalement d’eux que des “icônes publicitaires” au même titre que Ronald Mc Donald (le célèbre cuisinier américain pionnier en la matière) ou encore que le non moins talentueux Père Dodu…mais mieux rémunéré puisque non virtuels contrairement aux deux précédemment cités.
-Tout d’abord, côté cuisine, même si tant sur le plan technique, où cette expérience d’étoilé Michelin leur amène, pour la majorité, une qualité d’exécution non négligeable – et il faut bien le reconnaître non négligée – que sur la composition des menus très souvent respectueuse des classiques français, il ne faut pas oublier de préciser que derrière cette exécution de maître se cache non pas -contrairement aux bistrots classiques – un cuisinier (voir pas du tout, simplement un(e) patron(ne) amoureux de cuisine ) mais une entière brigade de professionnels, (souvent) carriéristes, (tout le temps) acharnés et travaillant (forcément) de l’aube à … ben presque l’aube encore ! Quand aux menus, même s’ils sont pour la plupart bien calqués sur le modèle bistrot, ils, par leurs niveaux d’exécutions d’une exigence souvent plus proche d’un étoilé Michelin que du resto du coin (preuve en est que certains ont décrochés cette fameuse étoile, ce qui en dit long sur la question) permettent beaucoup moins de “dernière minute” et ne laisse par conséquent que très peu de place à cette fameuse spontanéité…
-Ensuite coté salle, là où le bât blesse… c’est ici finalement que l’on voit le mieux la supercherie car tout dans ces endroits pue le luxe, pas grand-chose…ou si…plutôt rien ne donne le sentiment d’être là pour se détendre…ou alors peut être, si on est justement ce bobo tant convoité et grand habitué des palaces et autres lieux de luxe, pour qui ces “petits restaurants” aux allures plaza athéniennes (mais plus négligés) apparaissent comme des lieux apaisant et de tout repos, lieux agréables à fréquenter pendant la pause déjeuner, les repas d’affaires, ou les repas d’entreprises…
Néanmoins, soyons sûr de ne pas croiser ni ouvriers, ni paysans…peut être quelques employés (pour qui ce serait plus la sortie au resto du mois, en faisant bien entendu gaffe, car si les menus leurs sont parfois abordables, les vins par contre le sont beaucoup moins…) qui en observant de plus près, se comportent plutôt comme s’ils étaient précisément dans un des ces restaurants étoilés de grands chefs (impression dû probablement au fait qu’ils y ont les pieds en plein dans le plat…)
-A y regarder de plus près, on s’aperçoit que contrairement à ce qu’ils prétendent, ces même Papes de la gastronomie, ne défendent ni ne font (re)vivre cette cuisine de terroir mais plutôt l’asphyxie à petit feu, en l’enrobant subtilement de cette merde qu’est le luxe…jusqu’ au jour où fier d’eux même ils auront réussi à la transformer en une cuisine de musée pour pouvoir ainsi contempler avec leurs clients quelque chose qu’ils auront chacun à leur manière contribué à faire disparaître…
Romain R
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le février 29, 2012 par dans Gastronomie, Mes articles, et est taguée , , , , , .

Start here

%d blogueurs aiment cette page :