La Vie Culinaire

https://www.facebook.com/pages/La-Vie-Culinaire/371790969599106?ref=hl

Cyril Lignac et le « Made in France »

12189608_10153689118847552_8143250865612763279_n

Il y a quelques mois sur M6, à grands coups de battages médiatiques dont ils ont le secret, certains grands chefs expliquaient de façon pédagogique les bienfaits du made in France afin de nous aider à choisir nos produits dans les supermarchés. Nous allons donc, nous aussi, à la lumière de leur enseignement, essayer d’en savoir plus sur le business « made in France » de nos grands chefs, en commençant d’abord par Cyril Lignac, figure de proue de ce mouvement.

Il y a quelques semaines ce dernier a sorti en partenariat avec Carrefour et Carrefour Market sa propre gamme d’ustensiles de cuisine « pensée pour faciliter nos plats cuisinés de tous les jours ». Suivant ainsi les conseils avisés de notre grand chef cathodique, nous nous sommes alors rendus dans le Carrefour le plus proche afin de juger la difficulté de connaître la provenance des produits. De ce point de vue là, Cyril Lignac et sa bande avaient parfaitement raison car nous avons effectivement eu beaucoup de mal à trouver le moindre indice nous permettant de connaître l’origine de fabrication de ces ustensiles dont il nous vante pourtant les mérites.

12241230_10153689117912552_3127104511871750562_n

Il n’est en effet nulle part fait mention – que ce soit dans le prospectus, le rayon, ni même l’emballage – de ce dont Lignac milite au quotidien. Après de longues minutes d’inspection, la seule chose que nous parvenons à dégoter est une simple adresse en minuscule d’une entreprise basée en Belgique.

12189102_10153688619937552_8829194118076463617_n

Nous décidons donc de poursuivre notre pérégrination sur le célèbre moteur de recherche Google pour en apprendre plus sur Promeco SA, le fabricant d’un peu plus d’une dizaine de marques en Europe dont celle de Lignac.
De façon frustrante, le site nous en fait savoir guère plus que la brochure du grand magasin sur la provenance et les matériaux utilisés pour leurs produits.
Comme il nous en faut heureusement plus pour nous décourager, nous continuons donc notre prospection sur le réseau social Facebook. Nous contactons donc plusieurs pages de Carrefour France et Belgique sans grand succès puisqu’ils ne semblent pas en savoir beaucoup plus que nous sur le sujet. Fort heureusement, l’administrateur de la page Facebook de la société Promeco qui gère le jeu concours « le défi de Cyril » organisé pour le lancement de la gamme nous explique avec professionnalisme l’origine exacte des produits. Nous partageons donc avec vous sa réponse dans la copie d’écran ci-dessous :

12227750_10153689121512552_3752189529215298686_n

C’est ainsi que nous avons obtenu la confirmation (qui n ‘est pas vraiment une surprise pour nous) que la gamme Cyril Lignac destinée principalement au marché français par l’intermédiaire de Carrefour passe par un fabricant situé en Belgique qui utilise quand à lui des inox japonais pour faire fabriquer ses casseroles en Chine !
En voilà une belle affaire…
Le même grand chef qui – larmiche à l’œil dans une plantation en Inde – nous expliquait dans l’émission de M6 les méfaits de la mondialisation et les bienfaits des circuits courts se trouve mêlé à une affaire presque aussi digne que la traçabilité des lasagnes de bœuf au cheval de Findus (avec qui il collaborait par ailleurs dans le passé).
Heureusement, comme s’il avait eu une sorte de pressentiment, Lignac avait prit la précaution de nous préciser qu’en aucun cas il ne se plaçait comme un moralisateur !
En même temps, il ne manquerait plus que ça !

12241209_10153689117972552_4896010165849558876_n

D’autant plus qu’en matière de « non made in France » il n’en est pas avec cette gamme à son premier coup d’essai.
En effet, quid de la gamme de couteau Kai à son nom fabriquée au Japon, de son partenariat avec San Pellegrino (Italie), de sa participation au jury Nespresso (Suisse), et ne parlons même pas de Sushishop dont on est en droit de se demander si la plupart des matières premières sont bien « made in France »…
Le cas de Cyril Lignac pourrait paraître anodin et assez commun dans le monde des affaires régi par la communication à tout prix, seulement il est également révélateur du rôle des grands chefs en général, à travers la société civile, dans le processus en cours de mise en avant du localisme, du développement durable et de l’écologie au service des multinationales et des organisations supranationales.

Romain R

Publicités

6 commentaires sur “Cyril Lignac et le « Made in France »

  1. Aubry
    novembre 23, 2015

    Oui. Dans tous les cas, inscrire « made in… », il me semblé que c’était obligatoire.
    Ne serais ce pas respect pour ceux qui l’on fabriqué.
    Après tous « made un China » sur la boite n’enlève en rien a la qualités du produit.
    Cordialement.
    Olivier

  2. Pingback: Cyril Lignac et le Made in France, réponse de Carrefour ! | La Vie Culinaire

  3. cougoulic
    juin 10, 2016

    Il me semble en effet que la transparence sur le lieu de fabrication et les matériaux utilisés est une bonne chose. Les consommateurs ont le droit de savoir et de se poser des questions. Il y a une volonté de dissimuler l’origine de ces produits ce qui est très décevant. Avant de faire l’achat j’ai bien évidemment cherché ces informations je regrette de ne pas l’avoir automatiquement. Ces pratiques me désolent, car on joue avec l’image Lignac pour tromper les potentiels acheteurs avec la mention  » dessin en France ». Le seul but est le profit!!!!!

  4. papitou
    juillet 11, 2016

    Grand utilisateur de fonte pour ma cuisine, je me suis fait avoir, j’ai acheté une cocotte et une poêle ligne Cyril Lignac à Carrefour, ce n’est absolument pas de la fonte émaillée mais du très bas de gamme, tout attache au fond, bref, méfiez vous, c’est une arnaque, la qualité de fabrication est déplorable, comment Cyril Lignac a-t’il pu se compromettre dans un « business » pareil, sa réputation va en prendre un coup !
    Le prix que vous payez effectivement est un prix normal pour de la fonte venant de Chine, le prix sans remise est totalement fantaisiste, c’est le prix de Staub ou Le Creuset alors qu’on en est très loin en qualité.

    • Chantal de Daran
      septembre 14, 2016

      Moi aussi je me suis faite avoir : 2,7kg ! J’ai tout fait comme il faut et à moins de mettre beaucoup d’huile et d’en rajouter ( bonjour la diététique !!! ) ça accroche désespérément . ( heureusement je n’ai acheté que la poêle )

  5. Pingback: À propos de la lettre ouverte contre l’invasion de l’agrochimie dans nos assiettes | La Vie Culinaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le novembre 11, 2015 par dans Agro-alimentaire, Gastronomie, Mes articles, et est taguée , , , , , , , .

Start here

%d blogueurs aiment cette page :